10 choses apprises par Virgile de Livescale au Founder Fuel 2019… après 2 semaines | Notman House

Founder Fuel est de retour à la Maison Notman depuis 2 semaines et en exclusivité on vous présente une des startups qui participe à l’accélérateur. Oui c’est un peu tôt pour parler d’un top 10, mais on se dit qu’il n’est jamais trop tôt pour voir comment les choses se passe. Dans quelques semaines, on vous reviendra avec un autre rapport.

  • Virgile de Livescale @virgile sur Slack / @livescaletv sur Twitter 
  • Participe à Founder Fuel pour livrer dans moins de 3 mois un nouveau produit

Français d’origine, Virgile a cofondé Livescale en 2016 à Montréal. Livescale  est une suite d’outils pour faciliter l’enregistrement et la diffusion de vidéos en direct partout sur le net. Voici les 10 choses que Virgile retient de ses débuts à Founder Fuel.

1. Un accélérateur  pour consolider les bases

Virgile a participé à des incubateurs et des accélérateurs dans le passé. Les incubateurs sont excellents pour  former des concepts, construire le premier pitch deck et les bases en gestion d’équipe. Lorsque l’incubateur est une première classe, l’accélérateur est une classe de maître. Selon Virgile, il faut arriver avec tous ses outils pour les raffiner.

2. L’avantage Founder Fuel : une cohorte diversifiée

Participer à Founder Fuel permet de rencontrer des startups à différents stades et des mentors connectés sur l’écosystème local. Pour des néo-québécois, c’est une chance en or.

3. Les semaines 1 et 2 : des rencontres et des formations

« Les débuts de l’accélérateur sont intenses parce que l’on doit construire les premiers morceaux ensemble. On a beaucoup de formations avec des mentors autant sur la planification que sur la stratégie. »

4. Beaucoup de travail, vraiment

Le défi de Founder Fuel, c’est d’à la fois participer aux activités et en même temps avancer son projet. «C’est dure, mais il faut être une éponge. Absorber tous les commentaires et ensuite trouver une manière de se les approprier.»  

5. Bien se préparer

Le secret d’un accélérateur bien réussi, c’est beaucoup de sommeil et libérer son agenda avant et pendant la durée du programme.

6. C’est un investissement financier

Pour être vraiment efficace, il faut être prêt à investir son temps et toutes ses ressources.

7. Continuer à faire rouler son entreprise à côté

«J’ai retrouvé l’horaire de mes débuts. Le soir après les ateliers, je retourne à mon bureau et je travail sur Livescale jusqu’à minuit. Le matin je reviens 8am pour ne rien manquer.»

8. Développer rapidement une stratégie

La première phase de Founder Fuel permet de construire rapidement un plan de match.

9. Trouver rapidement un livrable pour le Demo Day

Pour vraiment profiter de Founder Fuel, il faut trouver un projet facilement livrable. Livescale va profiter de l’accélérateur pour livrer plus rapidement un nouveau produit.

10. 3 mois, ça passe vraiment vite

Les premières semaines passent en coups de vent. Pour garder le rythme il faut savoir garder les idées claires.

Histoire à suivre…

 

Sur la photo de gauche à droite : Meher, Virgile et Laurent de Livescale